StopBlues, l'appli gratuite qui va aider les Millennials à prévenir la dépression

Ecrit par

En ce mois d'août 2019, une nouvelle application se fait remarquer sur le marché français : StopBlues est un service développé par des chercheurs de l'Inserm pour aider le grand public à mieux comprendre et à prévenir la dépression.

Vous le savez certainement si vous nous lisez régulièrement, à l'heure où le mobile occupe une place centrale dans le quotidien des jeunes, il occupe également une place de choix dans la ligne éditoriale d'Air of melty, qui se fait un plaisir de vous présenter au quotidien les applications qui pourraient prochainement concurrencer Snapchat, Instagram ou encore Tinder dans le cœur des moins de 30 ans. À ce sujet, il y a peu, nous vous parlions de l'appli Shoelace, lancée par Google pour rivaliser avec Facebook et Tinder, ou encore de FaceApp, l'appli phénomène qui divise. Aujourd'hui, à l'heure où de nombreux jeunes déclarent se sentir pas assez entourés par leurs proches, c'est un autre type d'application que nous voulions vous présenter : StopBlues est une appli gratuite pour prévenir la dépression. De quoi éviter aux Millennials de sombrer dans d'éventuelles pensées négatives ?

StopBlues, l'appli gratuite qui va aider les Millennials à prévenir la dépression
StopBlues, l'appli gratuite qui va aider les Millennials à prévenir la dépression

C'est un fait, comme l'explique Karine Chevreul, chercheuse en santé publique à l'Inserm, "la santé mentale est encore aujourd'hui un immense tabou et le grand public ne sait pas reconnaître les signes de la souffrance psychique". Dans ce contexte, les chercheurs de l'Inserm ont créé StopBlues, une application gratuite qui apporte des solutions concrètes aux personnes en souffrance, avec notamment la localisation des professionnels de santé spécialisés et des quizz pour s'auto-évaluer. En pratique, le service propose de nombreux quizz pour évaluer précisément le bien-être psychologique, l’anxiété et la qualité de vie, le risque suicidaire etc. StopBlues propose par ailleurs des témoignages de patients qui ont vaincu leur maladie et des « trucs et astuces » comme de la musique de relaxation. En marge de cela, les chercheurs ont le projet de développer une application spécifiquement dédiée à la prévention du suicide chez les 15-25 ans, pour lesquels les conditions du mal-être ne sont pas les mêmes que dans la population plus âgée. Mission bien-être avant tout, et sur le long terme !

Crédit : x