Stromae : Mosaert, sa collection de vêtements dévoilée, une formidable stratégie marketing

Stromae étend son champ d'action.
Ecrit par

Stromae vient de dévoiler sa propre collection de vêtements, sous le nom de Mosaert. Une collection qui s’inspire bien évidemment de l’univers artistique du maestro belge, mais qui reflète surtout sa stratégie marketing singulière.

Le maestro belge est un sacré homme d’affaires qui impose une fois de plus son image de marque. Il y a deux mois, Air of melty vous parlait de Stromae le chanteur, qui avait vu son sacre et sa prestation aux Victoires de la musique 2014 récompensés par une soudaine hausse des ventes de son album de 70%. Un album sorti en août dernier et resté plus de six mois en tête des meilleures ventes en France, avec plus d’1,5 million d’exemplaires écoulés. Aujourd’hui, c’est véritablement la marque Stromae qui est à l’honneur, ou plutôt la marque Mosaert, nouvel anagramme du pseudonyme de Paul Van Haver.

C’est sous ce nom énigmatique que Stromae vient en effet de dévoiler sa première marque de vêtements, qui propose une série de quatre polos et de quatre paires de chaussettes aux imprimés très graphiques et très colorés, pour des prix allant de 17 à 90 euros, en vente dès aujourd’hui sur internet et chez Colette, à Paris. Fin 2013, l’artiste de 29 ans avait révélé au journal La Belgique Libre qu’il projetait de développer sa propre collection de vêtements, "plutôt que de vendre un simple tee-shirt où il est marqué Stromae". Maître de son image jusqu’au bout des chaussettes, l’artiste a donc décidé d’étendre son univers artistique à l’univers de la mode.

Pour cette marque, le chanteur, nommé directeur artistique pour l’occasion, a collaboré, selon Elle Belgique, avec sa styliste Coralie Barbier mais aussi avec les graphistes de Boldatwork, le directeur artistique Luc Junior Tam, le producteur exécutif Thomas Van Cottom et son manager Dimitri Borrey. L’intégralité de la collection a été fabriquée en Europe, entre la France, la Belgique et le Portugal. Concernant la communication mise en place, les polos présentés bénéficient déjà d’une large visibilité sans qu’aucune campagne spécifique ne soit mise en place puisque, tout simplement, la collection dévoilée aujourd’hui reprend des pièces portées par Stromae lui-même dans ses clips, dont le célèbre Papaoutai, visionné pas moins de 133 millions de fois à ce jour !

En lançant sa ligne de vêtements, Stromae, qui signe l'hymne de la Belgique pour le Mondial 2014, avait immédiatement fait savoir qu’il compterait sur sa propre notoriété pour mettre en avant son produit. En effet, il avait expliqué qu’il y aurait "un look par single sorti de l’album Racine Carrée". Si Shy’m ou encore M Pokora se sont également lancés dans l’industrie du prêt-à-porter en se s’associant respectivement avec As I Am et Cache-Cache, Stromae se distingue ici par une complète maîtrise de son image. La boîte Mosaert a été conçue bien avant la parution de cette collection de mode, sous la forme d’une SPRL. En fait, alors qu’Universal Music se charge de la promotion et de la distribution de la musique de Stromae, tous les investissements liés à la création artistique et à la production sont gérés par cette boîte. Ainsi, Mosaert a engrangé 256 000 euros de bénéfices en 2012, alors même que le chanteur n’avait rien sorti d’inédit.

Crédit : ELLE, Benjamin Brolet, Mozaert