Télévision : Les 13-24 ans lui préfèrent le mobile, la tendance clairement confirmée

Pour s'adresser aux jeunes, les marques se doivent de miser sur une stratégie mobile.
Ecrit par

Jamais sans mon mobile, telle pourrait être la nouvelle devise des moins de 25 ans. Une étude du CSA qui sera dévoilée en détail demain révèle qu’un quart des pratiques médias et multimédias des jeunes passent désormais par le mobile, alors que les pratiques liées à la télévision et à la radio sont sur le déclin. Pour communiquer auprès des jeunes, mieux vaut donc bien connaître l’outil mobile !

Hier, Air of melty vous a fait part d’une nouvelle tendance qui inquiète quelque peu les psychiatres et les psychologues : l’addiction numérique chez les jeunes est un phénomène de société qui débarque bel et bien dans notre société. Si, pour le moment, seuls quelques cas extrêmes sont à remarquer en Asie principalement, la tendance est bel et bien en marche : les moins de 25 ans sont de plus en plus accros à leur téléphone mobile. Pour Trisha Lin, professeur assistante en communication à l'Université technologique de Nayang qui s’est confiée à l’AFP, l’usage des nouvelles technologies à un âge précoce décuple le risque de développer une dépendance, de s'isoler et de "décrocher" à l'école. Or, entre la télévision, l’ordinateur, la tablette et le mobile, les jeunes côtoient pas moins de quatre écrans au quotidien, dont certains qui sont facilement consultables partout. Selon elle, "c'est comme la télévision en tant que baby-sitter, en pire, parce que, si la télévision était seulement à la maison, maintenant vous avez des écrans avec vous partout". Aujourd’hui, la tendance est confirmée, grâce à une étude du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel qui sera publiée ce mercredi.

Dans une synthèse qui sera publiée mercredi 18 juin, le CSA détaille les pratiques de la génération Y, de plus en plus accro aux médias et multimédias. Ainsi, à titre d’exemple parlant, en 2012, les 13-24 ans se sont adonnés en moyenne par jour à 47 activités de ce type, soit une augmentation de 24% en quatre ans, essentiellement boostée par la téléphonie mobile. Nous vous l’avions en effet déjà dit, les jeunes peuvent consulter leur smartphone près de 50 fois par jour. C’est donc sans grande surprise que, à l’heure où 92% des 15-25 ans disposent de leur propre mobile, Médiamétrie et le CSA révèlent aujourd’hui que le portable arrive en tête chez les jeunes en qualité de support de leurs pratiques médias ou multimédias, avec 26% de la consommation totale contre 12% en 2008. Perdant de ce duel, la télévision voit son taux de pratiques médias réduit à 20% alors qu’il avoisinait les 30% il y a six ans. Et ce n’est pas le seul média à être boudé par les jeunes, puisque la radio perd également 5 point entre 2008 et 2013, en passant de 17% à 12%.

Sur leur mobile, les jeunes privilégient la consultation des réseaux sociaux et des vidéos. Ainsi, selon une étude Médiamétrie/Netratings datant d’avril 2013, les 15-24 ans ont ainsi passé en moyenne 11 heures et 2 minutes à regarder ce type de contenu en un mois, principalement sur YouTube, tandis qu’une précédente étude de février 2012 évaluait cette consommation à seulement 5 heures par mois. Quoi qu’il en soit, en dépit de ces mauvais chiffres et d’une concurrence intense, la télévision, essence même de la vidéo après tout, n’a pas dit son dernier mot : comme le rappelle le CSA, l’offre télévisée à destination de la jeunesse n’a jamais été aussi riche ! Entre 2001 et 2013, le nombre de chaînes jeune public est ainsi passé de 5 à14 et les chaînes musicales, dont les moins de 25 ans constituent le premier public, sont passées de 5 à 19. D’ailleurs, quelques programmes semblent s’assurer la fidélité du jeune public contre vents et marées, comme en attestent le succès de certains programmes de télé-réalité, comme Les Anges de la Télé-Réalité 6, Les Ch’tis Vs Les Marseillais ou encore Qui veut épouser mon fils saison 3, renouvelé pour une saison 4 !

Crédit : ABC, huff, femmeactuelle.fr