Télévision : Pour 47% des 18-34 ans, la Social TV booste leur intérêt pour un programme

Les téléspectateurs sont de plus en plus actifs dans leur façon de consommer la télévision.
Ecrit par

Le Syndicat National de la Publicité Télévisée vient de rendre public les résultats de son étude annuelle décryptant les comportements des Français face à la télévision. Avantage à la Social TV, qui attire et captive les jeunes, un terrain à creuser pour les annonceurs.

Hier, airofmelty.fr vous annonçait que NRJ12 s’était imposé comme leader national sur les audiences sociales grâce aux Anges de la Télé-Réalité 6. La chaîne a suscité près de 500 000 tweets, un chiffre impressionnant et qui se comprend aujourd’hui davantage, grâce à la divulgation de l’étude annuelle du Syndicat National de la Publicité Télévisée, le SNPTV, qui analyse l’évolution de la consommation de la télévision en France. Ainsi, l’enquête révèle que 94% des jeunes de moins de 25 ans déclarent avoir d’autres occupations devant leur poste de télévision contre 62% chez les quarantenaires et seulement 25% chez les 70 ans et plus. Parmi ces autres occupations, on retrouve l’idée du livetweeting, autrement dit la critique sur les réseaux sociaux du programme que l’on regarde en direct.

De façon générale, la Social TV intensifie l’intérêt des spectateurs pour un programme, notamment les plus jeunes. 47% des 18-34 ans l’affirment en tout cas, soit un pourcentage en hausse de trois points par rapport à avril 2013. Les réseaux sociaux les plus utilisés pour interagir avec un programme TV sont Facebook, à 74%, puis Twitter à hauteur de 18% et enfin Google + à hauteur de 17%. Et si les télénautes sont 31% à déclarer que les séries TV les incitent le plus à interagir avec les réseaux sociaux, 58% des tweets TV concernent au final des émissions de divertissement et de télé-réalité. Le fait d’associer Internet et la télévision semble en tout cas être une véritable révolution chez les moins de 35 ans, qui représentent 48% des télénautes, là où ils ne représentent que 31% des téléspectateurs.

D’autre part, concernant les retombées pour les professionnels, l’étude du SNPTV rapporte que 100% des campagnes TV sur un lancement ont amélioré la côte d’amour de la marque, tandis que 1910 annonceurs ont investi en télévision pour communiquer autour de 6 182 services et produits. Au sujet de la publicité, par ailleurs, l’étude explique que, "dans un environnement très digitalisé, les jeunes sont certes influencés par le canal Internet et ce, un peu plus que leurs aînés, mais ils le sont encore plus par d’autres points de contact, en particulier physiques, tel que le point de vente".

Cette étude conforte ainsi ce qu’airofmelty.fr vous avait déjà annoncé : l’affichage publicitaire est plus efficace sur les jeunes que sur leurs aînés. "La publicité TV a un score moyen d’influence de 60 sur 11 secteurs parmi les moins de 25 ans, versus 54 pour l’ensemble des 18-65 ans. Juste derrière la TV, la presse et l’affichage restent des médias auxquels la génération Y est sensible".

Source : SNPTV - Crédit : x, X