Société

Travail : Les jeunes français réclament des entreprises plus innovantes et plus éthiques

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes réclament plus d'innovation et plus de pratiques éthiques.

Le cabinet Deloitte vient de dévoiler les résultats d’une étude internationale qui nous dévoile les déceptions et les aspirations des jeunes de moins de 30 ans dans le monde du travail. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a du travail, justement, pour parvenir à satisfaire cette génération !

La semaine dernière, airofmelty.fr faisait un point sur le rapport de la jeunesse au monde du travail, en insistant plus particulièrement sur le fait que les jeunes étaient souvent recrutés mais peu responsabilisés dans l’entreprise. Après cette étude menée par Opinion Way et qui donnait la parole aux patrons, il est temps de s’intéresser à ce que recherchent véritablement les moins de 35 ans dans le monde du travail, en leur posant directement la question. C’est ce que le cabinet Deloitte a justement fait, en réalisant près de 7 800 entretiens en ligne dans 28 pays différents, en collaboration avec Millward Brown, une société de droit anglais. Au niveau mondial, il en ressort que 70% des sondés souhaiteraient travailler de façon autonome et en exploitant les outils numériques. La grande majorité des interrogés aspirent aussi à travailler pour des entreprises qui encouragent l’esprit d’innovation, le développement de leurs compétences et, pour la moitié d’entre eux, qui a des pratiques éthiques.

Crédit : Hugotoutseul

Malheureusement, la grande majorité des jeunes interrogés dans cette étude estime que leur emploi actuel ne les incite pas activement à faire preuve de créativité et d’innovation. Pour 63% des sondés, les principaux obstacles à cette innovation tant recherchée sont l’attitude de la direction, devant les structures et procédures opérationnelles (61%) puis les compétences, attitudes et l’absence de diversité du personnel (39%). Du côté des Français, le jugement à l’égard du comportement des entreprises est encore plus sévère : seulement 44% d’entre eux (contre une moyenne mondiale de 56%) estiment que les patrons sont véritablement impliqués dans la recherche d’une société meilleure et innovante et ils sont seulement 36% (contre 54%) à considérer que les entreprises françaises ont un comportement éthique et durable. Logiquement, les jeunes français sont donc aussi nettement moins convaincus que leurs compatriotes de l’impact positif des entreprises sur la société, à hauteur de 65% contre une moyenne mondiale de 74%.

Les jeunes ne sont pas vraiment satisfaits des entreprises actuelles.

Un jeune français sur deux pense que l’objectif premier d’une entreprise doit être de créer des emplois, soit 12 points de plus que la moyenne mondiale ! S’ils ont également une vision moins positive que leurs voisins sur leurs dirigeants actuels quant à leur capacité à développer les compétences des jeunes en matière de leadership (37% contre 49%), ils ne sont pour autant qu’un sur deux à envisager de travailler de façon autonome et quitter l’environnement de travail proposé par les entreprises aujourd’hui, contre une moyenne globale de 70%. Pourtant, lorsque meltyMetrix a mené sa propre enquête auprès de 495 jeunes lecteurs de 15 à 30 ans pour décrypter leurs aspirations et leurs projets, 62% des sondés affirmaient avoir déjà envisagé de mener leur propre activité professionnelle, un chiffre qui tend à se rapprocher de la moyenne mondiale ! En tout cas, ces données confirment le caractère déterminé et ambitieux de la génération Y.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Jeunes et entreprises : Recrutés mais pas très responsabilisés
À lire aussi
Société : 8% des jeunes ont soif de dépenser, 38% maitrisent leur budget
À lire aussi
Société : 64% des 18-33 ans se disent fidèles aux marques
À lire aussi
Les Français de 15 ans sont plus doués que la moyenne pour résoudre des problèmes du quotidien
À lire aussi
Slacktivisme ou activisme, la nouvelle forme d’engagement social des jeunes décryptée
À lire aussi
Société : 40% des jeunes français se sentent incompris
Encore plus de contenus
Société il y a 1 mois

Les Millennials, plus prêts que jamais à planifier leurs vacances d'été 2020

La crise sanitaire a mis à mal bien des projets pour les Français. Et c'est notamment pour les vacances d'été. Si ces dernières ont longtemps été floues, le passage de la France à la phase 2 du déconfinement permet désormais de planifier avec plus de sérénité et de réalisme. Et cela se vérifie notamment au sein de la jeune génération.

Les Millennials, plus prêts que jamais à planifier leurs vacances d'été 2020
Travail : Les jeunes français réclament des entreprises plus innovantes et plus éthiques
Pixel de tracking