Marketing

Un Français sur deux estime que le comportement des marques pendant la crise déterminera ses achats futurs

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Un Français sur deux estime que le comportement des marques pendant la crise déterminera ses achats futurs

Pour les marques, il est important de comprendre comment bien communiquer en cette période si particulière. Aujourd'hui, une nouvelle étude signée Elan Edelman fait le point sur le sujet, en mettant en lumière les attentes de l'ensemble des Français. Des attentes qui correspondent également indéniablement à celles des plus jeunes.

Personne ne peut ignorer la crise sanitaire qui se joue actuellement. La pandémie de Covid-19 force les marques de tout secteur à se réinventer et à transformer profondément leur manière de communiquer auprès de leurs clients. En effet, si, selon une récente étude signée YouGov, 59% des 18-34 ans trouvent qu'il est légitime que les marques continuent de faire de la publicité en général à l'heure actuelle (vs 50% des Français en moyenne) et si les 18-34 ans sont plus attentifs à la publicité que leurs aînés pendant le confinement, les jeunes Français attendent des marques qu'elles soient utiles comme eux ont envie de l'être. Une mauvaise communication de la part des marques pourrait coûter cher. C'est ce que révèle le nouveau rapport "Brand Trust and the Coronavirus" du Trust Barometer Edelman 2020. Selon cette étude, qui concerne l'ensemble des Français, 50% des sondés indiquent que le comportement des marques dans le contexte actuel, déterminera fortement leurs achats futurs. "Solve don’t Sell, c’est le call to action des consommateurs qui plébiscitent l’émergence des marques dites soignantes. Ces marques qui agissent dans l’intérêt de la santé et de la sécurité de leurs consommateurs, mais aussi de leurs employés, de leurs fournisseurs et de la société verront leur leadership renforcé et pourront attendre un impact positif pour leur business quand la crise sera derrière nous", analyse ainsi Marion Darrieutort, présidente d’Elan Edelman dans le communiqué diffusé. Dans le même temps, 20% des Français déclarent avoir récemment commencé à acheter une marque en étant guidés par la manière dont elle se comporte pendant la pandémie.

Un Français sur deux estime que le comportement des marques pendant la crise déterminera ses achats futurs
Crédit : getty images

De manière générale, 77% des Français sondés dans le cadre de cette enquête menée par Elan Edelman estiment qu'il est important que la communication et la publicité soient orientées sur la manière dont leurs produits peuvent les aider à mieux vivre la situation actuelle. 87% des consommateurs demandent ainsi aux entreprises de travailler sur des solutions pour résoudre leurs difficultés actuelles. En marge de cela, 9 sondéssur 10 aimeraient que les entreprises offrent ou baissent les prix de leurs produits pour les personnels soignants, les professions qui sont en première ligne face au virus et les gens dont les emplois ont été affectés. Dans ce contexte, pour 64% des interrogés en France, les marques et sociétés qui mettent en avant leurs profits avant l’humain perdront pour toujours la confiance du public. Les choses sont claires : 58% des gens pensent que la crise ne pourra se résoudre que si les marques jouent un rôle dans la résolution des problèmes actuels. Pour près de 8 sondés sur 10 (77%), le rôle des marques à l'heure actuelle est de nous permettre de rester proches de notre entourage, mais aussi de favoriser un esprit de communauté et une entraide sociale (70%). En ce qui concerne le ton à adopter, l'humour est à éviter pour 52% des personnes interrogées, tout comme les images d'évasion ou les images montrant des personnes réunies. L'heure est à la sobriété et à la délicatesse. Enfin, on notera que l'email (46%) et les médias traditionnels (34%) sont les canaux préférés du public français pour recevoir les informations des marques relatives à leurs réponses sur la crise. Ces canaux devancent Facebook (22%) et les sites de marques (22%). Si ces tendances concernent l'ensemble des Français, force est de noter qu'elles doivent être encore plus prononcées au sein de la jeune génération, réputée pour être plus ouverte aux marques actuellement.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les 18-34 ans, plus attentifs à la publicité que leurs aînés pendant le confinement
À lire aussi
Pascale Azria, “C’est le moment pour les marques de révéler leur raison d’exister” (EXCLU)
À lire aussi
Utilité, engagement, discrétion, qu'est-ce que le public attend des marques en période de crise sanitaire ?
À lire aussi
Reech, “le marketing d’influence permet de rester proche de ses consommateurs actuellement” (EXCLU)
À lire aussi
Carrefour et Uber Eats s'associent pour livrer les Français pendant le confinement
Encore plus de contenus
Un Français sur deux estime que le comportement des marques pendant la crise déterminera ses achats futurs
Pixel de tracking