Société

Un jeune Français sur deux prêt à partir en vacances coûte que coûte

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Un jeune Français sur deux prêt à partir en vacances coûte que coûte

La crise sanitaire n'empêchera plus les Millennials français de partir en voyage ! C'est ce qui semble ressortir d'une nouvelle étude menée par VVF Ingénierie et s'intéressant à la manière dont les Français ont passé leurs vacances de février.

On le sait, pour la jeune génération, le voyage est une réelle priorité en ce début d'année 2021. À tel point, en fait, que l'on parle de l'essor de la tendance du Wandermust, à savoir le besoin de découvrir de nouveaux horizons. Malheureusement pour tous les Français, les mesures de confinement et de couvre-feu limitent les possibilités en matière de voyages pour le moment. Mais, comme vient de le révéler une nouvelle étude menée par VVF Ingénierie, cela n'a pas empêché de nombreux jeunes de prendre quelques jours de vacances en février dernier. Ainsi, 43% des 18-35 ans sont partis en vacances le mois dernier, contre seulement 21% de l'ensemble des Français (et 36% des Français en février 2020). En somme, près d'un jeune sur deux deux (et deux fois plus que l'ensemble des Français) a choisi de partir en voyage en dépit de la crise sanitaire. C'est bien la preuve que le besoin d'évasion est très grand au sein de cette cible et qu'ils sont décidés à ne plus attendre pour profiter de quelques jours de congés !

Un jeune Français sur deux prêt à partir en vacances coûte que coûte
Crédit : Unsplash @kundeleknabiegunie

Dans le détail, l'étude menée par VVF Ingénierie révèle que c'est essentiellement à la montagne que les Millennials Français ont passé leurs vacances de février (83% vs 59% de l'ensemble des Français). Pour les 18-35 ans, la première motivation a partir était le fait de pouvoir se promener sans contrainte (50%), tandis que la majorité des Français vantaient plutôt, eux, le besoin de s'aérer et de déconnecter (63%). On apprend que tout de même 17% des 18-34 ans ont annulé leur voyage à cause du contexte sanitaire (contre 23% de l'ensemble des Français), essentiellement à cause de la fermeture des restaurants et des animations (30%) et du couvre-feu jugé trop précoce (23%). Aussi, de manière générale, on note que, pour de nombreux jeunes, les vacances ont été assez frustrantes : 64% (vs 42% des Français) déclarent ainsi avoir très mal vécu la privation des activités et loisirs saisonniers. Dans ce contexte, 33% estiment que la première cause qui les empêcherait de partir en vacances à Pâques serait la fermeture encore d'actualité des restaurants et animations (33%). Aussi, 50% redoutent un reconfinement. Enfin, on notera que la jeune génération entend bien continuer à se faire plaisir en matière de voyage : seuls 11% des 18-34 ans interrogés déclarent ainsi diminuer leur budget vacances contre 42% de l'ensemble des sondés de l'étude. C'est plus confirmé que jamais : en 2021, les Millennials font des voyages leur priorité, quel que soit le contexte.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials français engagés contre la maltraitance animale ?
À lire aussi
Les 18-24 ans, une génération "gender fluid" en matière d'amour ?
À lire aussi
6 jeunes Français sur 10 ont revu leurs habitudes par rapport à avant la crise
À lire aussi
Destination, hébergement, budget, comment voyageront les jeunes Français en 2021 ?
À lire aussi
Les jeunes Français et le sida, quelles croyances et quelles connaissances en 2021 ?
À lire aussi
Un rôle essentiel à jouer pour la Génération Z dans l'économie française d'ici 2030
Encore plus de contenus
Société il y a 3 jours

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?

Il n'y a pas d'heure pour l'apéro, et il n'y a pas de saison non plus ! En cet automne 2021, YouGov s'est intéressé au rapport des Français au moment de l'apéritif. Verdict, la jeune génération donne (encore une fois) le ton en la matière.

Les jeunes et l'apéritif, quelle réalité en 2021 ?
Un jeune Français sur deux prêt à partir en vacances coûte que coûte
Pixel de tracking