Société

VVF, “Les priorités des jeunes pour les vacances 2020 ont changé” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 7 min
VVF, “Les priorités des jeunes pour les vacances 2020 ont changé” (EXCLU)

Pour un grand nombre de jeunes Français, les vacances d’été se rapprochent doucement mais sûrement. Mais à quoi ressembleront réellement les voyages des Millennials en cette période post-confinement ? Budget, activités, destination, Stéphane Le Bihan, Directeur Général de VVF, répond à nos questions.

L'heure est à la préparation des vacances d'été ! Alors que la France est désormais entrée dans la deuxième phase de son déconfinement, marquée par un retour vers une certaine normalité et une liberté retrouvée, il est l'heure pour l'ensemble des Français de planifier concrètement leurs vacances d'été. Et les Millennials n'échappent pas à la règle, bien au contraire. Il y a quelques semaines, GroupExpression, agence de marketing et communication spécialisée dans le tourisme, le voyage et l’art de vivre, révélait que 70% des 15-24 ans et 64% des 25-34 ans affirmaient que le fait d'être en confinement leur donne encore plus envie de voyager. Alors, où vont-ils partir et de quelle manière vont se passer les vacances des 18-35 ans cette année ? Stéphane Le Bihan, Directeur Général de VVF, qui a récemment dévoilé une étude s'intéressant aux projets de vacances des jeunes Français, répond à nos questions sur le sujet.

VVF, “Les priorités des jeunes pour les vacances 2020 ont changé” (EXCLU)

Air of melty : Pouvez-vous nous nous présenter VVF en quelques mots ?

Stéphane Le Bihan, Directeur Général de VVF : VVF c’est avant tout 100 destinations avec une majorité de sites à proximité de spots « nature » : des villages de gîtes, des résidences, des locations, des campings. 40 000 jeunes adultes sont accueillis chaque année en groupe, dont 30 000 en dehors des vacances scolaires ou entre amis durant les vacances scolaires, pour profiter de multiples activités. Beaucoup d’associations sportives, fédérations, étudiants et jeunes familles sont fidèles à VVF et reviennent régulièrement. Notre clientèle est sensible aux valeurs portées par le groupe. VVF est, en effet, une association fondée il y a 60 ans, leader dans le tourisme durable et solidaire. Elle est agréée d’utilité sociale et suit la norme RSE ISO 26 000 depuis de nombreuses années. Les jeunes sont sensibles à ces notions de tourisme durable et solidaire, et de plus en plus je crois. Et ils ne sont pas les seuls, puisque nous accueillons aussi 200 000 parents et enfants et 150 000 seniors.

-Air of melty : En cette période de déconfinement progressif et de crise sanitaire, à quel point la perspective de voyages et de vacances est importante pour la jeune génération ?

S.LB : Selon l’étude que nous venons de mener concernant l’impact du confinement sur les projets de vacances, les jeunes espèrent partir en vacances et aspirent à se retrouver après de longues semaines de séparation et d’isolement. 21 % d’entre eux déclarent d’ailleurs vouloir voyager pour les prochaines vacances d’été. Les sites de VVF répondent pleinement à leur aspiration et à leur mode de consommation nomade.

-Air of melty : La jeune génération se montre-t-elle globalement optimiste ou plutôt angoissée à l’idée de ces futures vacances ?

S.LB : Les jeunes sont plus optimistes que leurs aînés ! Ce qui est une bonne nouvelle. Mieux, 36 % sont résolument optimistes. Comme leurs aînés, ils ressentent un grand désir d’évasion après cette longue épreuve de confinement.

-Air of melty : Qu’est-ce qui promet de caractériser les vacances 2020 des 18-35 ans en France : destination, hébergement, environnement, entourage... Et en quoi cela sera différent des vacances « normales » ?

S.LB : L’annulation des festivals, des grands rassemblements et l’incertitude quant à la possibilité de partir à l’étranger modifient sans doute de nombreuses anticipations. De ce fait, chacun doit identifier des destinations et des activités en phase avec ses attentes. Les choix des jeunes seront aussi guidés par leur budget : 36 % des millenials déclarent qu’ils vont revoir leur projet et leur destination estivale. Les hébergements « smart cost » de VVF sont plébiscités, notamment ceux adaptés aux petits groupes. Pour la moitié des jeunes adultes, les choix se portent prioritairement sur les campings et les structures associatives d’hébergement, auberges, gîtes de village vacances. 20 % des jeunes de 18 à 35 ans envisagent de partir en location en famille. Autre changement : la durée des séjours sera sans doute écourtée. 8 % seulement déclarent que leurs vacances seront annulées par leur employeur et 18 % pour les aînés.

Quels voyages pour les Millennials cette année ?
Crédit : unsplash Mesut Kaya

-Air of melty : Quelles sont les priorités des Millennials pour ces vacances (sécurité, budget, activités...) ?

S.LB : Toujours dictées par le budget, les priorités pour les vacances ont changé cette année. Il s’agit désormais de trouver le bon plan hors zone urbaine au bord de la mer ou en montagne pour partir entre amis, si possible vers une destination atypique, mais dans un cadre adapté et propice aux vacances. Ils sont très agiles sur les différents canaux de distribution et réservent souvent en dernière minute. 69 % n’ont encore rien réservé, en raison sans doute des dates de déconfinement selon les régions. En termes d’activités, ils sont en quête d’expériences nouvelles, mais aussi d’activités culturelles, comme la photo, ou encore le sport et la restauration, le trio de tête sur le podium des requêtes sur notre plateforme. À ce jour, l’inquiétude liée au risque de contamination est faible, seulement 30 % d’entre eux se déclarent inquiets.

-Air of melty : On dit beaucoup des jeunes qu’ils cherchent à consommer de manière plus responsable. Cela se vérifie-t-il aussi sur le plan des vacances ?

S.LB : Notre étude le montre, il y a un changement dans l’ordre de priorité des activités chez les jeunes générations. La primauté donnée à la culture et le sport versus les activités de détente et festives confirment l’engagement plus responsable des 18-35 ans. Moins de vol « low cost », plus de voyages vers les destinations nature… Ils ont clairement de nouvelles attitudes de consommation, différentes de leurs aînés. Les années passées nous étions souvent dans du déclaratif sans concrétisation sur le terrain. Néanmoins l’annulation des festivals, et le retour d’expérience d’un confinement urbain peuvent aussi expliquer en partie ce renversement de priorité. Ces tendances demanderont à être confirmées par les réservations à la mi-juin.

-Air of melty : Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux acteurs du tourisme qui cherchent à engager la jeune génération dans le contexte actuel ? Quelles sont les erreurs à éviter à l’inverse ?

S.LB : Nous l’avons vu dans l’étude, les jeunes sont plus confiants pour leur programme de vacances et ont un budget réduit. Ils vont naturellement s’orienter vers des destinations qui leur proposent la possibilité d’activité avec leurs amis ou leurs très jeunes enfants. Ils ont nettement moins peur de la contamination que leurs aînés. Leur durée de séjour sera plus courte et souvent en itinérance. Ce nomadisme est une caractéristique de cette génération, surtout lorsqu’elle n’a pas encore d’enfants. Dans tous les cas, ce sont des consommateurs de toute dernière minute. Finalement l’ouverture tardive des vacances à un faible impact sur eux. Nos conseils sont de proposer à ces jeunes adultes des offres adaptées à leur budget, qui peuvent être choisies lors de la commande ou sur place, au dernier moment. VVF répond parfaitement à leurs modes de consommation en proposant des services et activités à la carte avec une tarification attractive.

–Air of melty : De manière générale, comment voyez-vous évoluer le secteur du tourisme au cours des prochains mois ?

S.LB : Dans les prochains mois, le secteur du tourisme va traverser trois phases critiques pour sa survie. La première, c’est de répondre aux exigences sanitaires et réglementaires afin que les vacances puissent se dérouler en toute sécurité. Ce moment de partage estival doit rester un temps d’activités libres et de bien-être entre amis ou en famille sereinement. Les activités libres seront largement proposées, l’itinérance autour des sites d’accueil seront privilégiés. Des activités répondant aux contraintes sanitaires vont se développer. Deuxièmement, nous nous devons d’adapter nos offres au regard des circonstances. L’enjeu est de proposer des vacances au plus grand nombre. VVF s’y emploie actuellement, de façon à répondre aux demandes d’un large public, avec sans doute de nouvelles typologies de vacanciers qui seront amenés à redécouvrir les régions françaises. Nous avons la chance d’avoir des sites sur tout le territoire avec de nombreux format individuels d’hébergement, de larges propositions d’activités pour tout un chacun. Enfin, une fois la dynamique de reprise passée, ce sera l’heure du bilan pour le secteur touristique dans son ensemble. Cette crise agit comme un révélateur pour tous. La reprise, dans un contexte économique et social compliqué, mettra en lumière les évolutions majeures pour le secteur. Sans grand risque de me tromper, la désintermédiation et les regroupements seront sans doute au rendez-vous. Le tourisme a perdu en 50 jours l’équivalent de 15 ans de résultat pour l’investissement, soit 60 % d’une activité annuelle. N’oublions pas que le tourisme représente 8 % du PIB français. Pour les voyagistes et les transporteurs, la situation est encore plus critique. À n’en pas douter, l’offre touristique va évoluer dans les prochains mois, après la crise. Les programmes d’investissement seront orientés sur des projets plus durables, plus proches des territoires et solidaires de l’économie locale. À l’instar de ce qui fait l’essence même de VVF depuis sa fondation et qui nous positionne comme le leader du tourisme associatif durable. Mais pour les professionnels la rentabilité sera au centre des préoccupations. Un plan national ou européen sera nécessaire pour soutenir la transition touristique, comme dans les années 1946 et 1960. Dans le cas contraire, des pans entiers de destinations touristiques françaises et européennes seront amenés à disparaître. Les futurs équipements d’accueil devront évoluer et être plus intégrés dans le paysage et moins énergivores. La recherche du bien-être et du dépaysement restera indispensable. Ces nouveaux équipements seront plus légers en investissement et plus durable. Les spots touristiques resteront plébiscités, mais de nouvelles destinations verront le jour, orientées vers le bien-être, la culture et la nature. Cette transformation qui aurait dû prendre 10 ans, se fera en 18 mois. La crise est un accélérateur pour le secteur du tourisme, mais VVF a, dès l’origine, été fondé sur les valeurs qui devront être celles du tourisme à l’avenir. VVF ouvrira cet été en format Gîtes avec de nouveaux services restauration comme VVF-EAT et de nouvelles activités sport nature tous accessibles par l'appli mobile VVF qui devraient plaire notamment aux 18-35 ans. Quant aux mesures sanitaires, elles sont garanties par un nettoyage et un suivi professionnel sur tous les sites.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Plus d'un jeune sur deux toujours incertain au sujet des vacances d'été 2020
À lire aussi
Les Millennials, plus prêts que jamais à planifier leurs vacances d'été 2020
À lire aussi
Les jeunes Français vont-ils passer de "vraies" vacances en cet été 2020 ?
À lire aussi
Couples, familles, colocs, quels ont été les sujets de tension pendant le confinement chez les 18-35 ans ?
À lire aussi
Quel budget vacances pour les plus jeunes en cet été 2020 ?
À lire aussi
65% des Millennials estiment que le Covid-19 a eu un impact positif sur leurs finances
Encore plus de contenus
Marketing il y a 1 jour

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020

En cette année 2020, le marketing d'influence dispose d'une grande puissance pour toucher la cible des 18-35 ans. Mais encore faut-il savoir comment créer une bonne campagne avec des influenceurs. Hivency et Agorapulse dévoilent quelques conseils bien utiles.

6 conseils pour réussir vos campagnes d'influence en 2020
VVF, “Les priorités des jeunes pour les vacances 2020 ont changé” (EXCLU)
Pixel de tracking