WWF crée une géolocalisation spéciale sur Instagram pour sensibiliser le grand public

Ecrit par

En cet été 2019, WWF invite tous les utilisateurs d'Instagram à agir pour protéger l'environnement grâce à une géolocalisation unique, "I Protect Nature". Mais encore ?

En 2019, s'il y a bien une tendance qui se confirme mois après mois, c'est le fait que les marques s'engagent de plus en plus. La rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement, la jeune génération attend des marques qu'elle consomme qu'elles la surprennent et qu'elles s'engagent sur des questions importantes, qu'il s'agisse de protéger la planète ou de défendre les droits de certaines communautés. Et les marques le leur rendent bien. Sur le plan social, Sodastream a récemment dévoilé une campagne bien pensée qui célèbre les droits de la communauté LGBT+. Sur le plan de l'écologie, c'est Uber qui s'est récemment mis en avant pour faire découvrir la Grande Barrière de Corail en sous-marin. Aujourd'hui, c'est l'ONG WWF, accompagnée de l'agence Havas Paris, qui dévoile une campagne de communication engagée sur Instagram. Pour dénoncer les lieux victimes d'une ruée touristique après la publication de photos géolocalisées de ces endroits sur Instagram, WWF a décidé de créer une géolocalisation unique sur le réseau social. Mais encore ?

Comme l'explique le site La Réclame, qui présente la campagne, en cette année 2019, WWF veut éviter que des lieux naturels soient envahis de touristes et détruits à cause des influenceurs qui partagent leurs plus beaux voyages en direct sur Instagram. Dans ce contexte, dans le cadre d’une campagne internationale contre la pollution plastique, l’ONG accompagnée de Havas Paris a lancé l’opération "I Protect Nature" sur Instagram afin de protéger les sites naturels de France. À l'heure où le pays compte 14 millions d’utilisateurs actifs mensuels sur Instagram, soit 21% de la population, WWF estime que "la géolocalisation sur Instagram des lieux préservés met en péril la biodiversité". L’organisation prend donc le pari de "s’inscrire dans les usages des internautes et crée pour cela un lieu alternatif sur le réseau social" : une géolocalisation unique pour toutes les destinations : "I Protect Nature". L’idée est de sensibiliser et de responsabiliser tous les utilisateurs d'Instagram. Et il y a visiblement urgence : dans son rapport sur la pollution plastique en Méditerranée, WWF relève que la France est "le plus important producteur de déchets plastiques de la région (sur 22 pays méditerranéens) avec 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques produits en 2016, soit 66,6 kg par personne". Alors, à l'action !