X-men Days of Future Past

X-Men Days of Future Past : Deuxième meilleur démarrage de l’année en France avec 3 860 entrées

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La saga plait indéniablement au grand public.

Mercredi, c’est ciné ! En haut de l’affiche, ce 21 mai, on retrouve X-Men Days of Future Past, le dernier né de la saga X-Men, qui s’impose comme leader de cette première journée d’exploitation et deuxième meilleur démarrage de l’année en France avec 3 860 réparties en 21 salles sur Paris. Un succès qui vient récompenser une stratégie marketing de longue durée et qui sort des standards d’Hollywood. Décryptage par ici !

Ils ont encore frappé ! Alors que le festival de Cannes continue à fêter le cinéma dans le sud de la France, c’est bel et bien la suite ultime des X-Men qui attire toutes les attentions dans les salles obscures à Paris. Proposé dans 21 salles de la capitale depuis ce matin, X-Men Days of Future Past a d’ores et déjà attiré 3 860 curieux pour ses premières séances. Un joli succès qui permet au film de se classer comme deuxième meilleur démarrage de l’année 2014 en France, devant Minuscule, sorti en janvier dernier, mais toujours derrière Rio 2, qui a réalisé le meilleur démarrage de l’année avec 4 425 entrées le mois dernier, grâce à une promotion innovante. Du côté des X-Men, pas besoin de campagne innovante, le casting suffit à promouvoir le film, grâce à toutes les stars qu’il regroupe, entre héros de la première trilogie et héros du préquel.

Le film réalise un sacré démarrage.
Crédit : 20th Century Fox / Bad Hat Harry Productions / The Donners' Company

Quoi qu’il en soit, si le long-métrage n’a, à proprement parler, pas fait l’objet d’une campagne promotionnelle innovante, elle n’en a pas pour autant été peu intensive. Au contraire. Depuis le début du tournage il y a plus d’un an, Bryan Singer, réalisateur du film, a savamment utilisé les réseaux sociaux et toutes les plateformes utilisées par les jeunes spectateurs, principaux amateurs du genre et des héros X-Men, afin de divulguer des informations attisant la curiosité des fans. Annonces sur le casting, photos du tournage, indices, trailers multiples, extraits, coulisses, tout a été mis en place pour contourner les habituelles stratégies du silence menées par les majors du cinéma américain. Ici, l’attente a été créée grâce à des images à tout va. Ainsi, le magazine Empire a par exemple publié en mars dernier un numéro spécial avec 25 couvertures au choix, représentant les 25 personnages phares de la saga !

D’autre part, deux semaines avant la sortie du film, le YouTubeur influent Cyprien a participé à un spot vidéo humoristique pour promouvoir X-Men Days of Future Past, se payant même le luxe d’y inviter Hugh Jackman en guest-star. Il n’en fallait pas plus pour que la campagne virale se confirme, tout en prenant un aspect très français grâce au YouTubeur. Alors que les jeunes de 15 à 34 ans sont les plus gros consommateurs de vidéos sur YouTube, il n’est pas étonnant de voir que les poids lourds de l’industrie du cinéma fassent appel aux acteurs populaires de YouTube pour se mettre en lumière auprès du jeune public. Au final, la première journée d’exploitation de ce nouveau volet des X-Men signe le troisième meilleur démarrage de la saga, derrière X-Men 2 et L’affrontement final. Les deux blockbusters avaient dépassé les 2,8 millions d’entrées au box-office français, ce qui se révèle très prometteur pour ce nouveau film.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
X-men Days of Future Past : Un spot YouTube signé Cyprien pour promouvoir le film, campagne virale en marche
À lire aussi
Godzilla : Deuxième meilleur démarrage de l’année aux USA et succès en France, la stratégie virale a payé !
À lire aussi
Maléfique : 170 millions de dollars de recettes en trois jours, 30% de spectateurs de moins de 18 ans
Encore plus de contenus
X-Men Days of Future Past : Deuxième meilleur démarrage de l’année en France avec 3 860 entrées
Pixel de tracking