YouTube durcit le ton au sujet des vidéos qui font la promotion de discrimations

Ecrit par

En ce mois de juin 2019, YouTube décide de renforcer sa lutte contre les vidéos qui prônent les discriminations en tout genre. Une bonne nouvelle à l'heure où le service vidéo reste le site préféré de la jeune génération.

Les mois et les années passent mais le constat est toujours le même : YouTube est LA plateforme incontournable pour la jeune génération. La rédaction d'Air of melty vous en parlait il y a quelques semaines, YouTube est responsable de près de 40% du trafic internet mondial sur mobile. Aussi, une étude signée de la banque d'investissement Piper Jaffray menée l'an dernier a montré que Netflix (37,6%) et YouTube (33,1%) combinent ainsi à eux deux 70% du temps passé par les jeunes à regarder des vidéos. Et la part de YouTube est en hausse depuis 2015, en étant passé de 21,4% à 33,1%. À l'heure où les plus jeunes sont plus de 90% à déclarer ne pas pouvoir vivre sans la plateforme vidéo, on se dit que le service YouTube a encore de beaux jours devant lui. Et, qu'on se le dise, ce dernier entend valoriser les contenus de qualité et interdire les contenus les plus nocifs, notamment ceux qui font la promotion de discriminations.

YouTube durcit le ton au sujet des vidéos qui font la promotion de discrimations
YouTube durcit le ton au sujet des vidéos qui font la promotion de discrimations

Ainsi, la semaine dernière, YouTube a annoncé l'intensification de sa lutte contre les contenus haineux en interdisant des vidéos prônant la discrimination ou la ségrégation, comme par exemple des sites glorifiant le nazisme. "Nous interdisons spécifiquement les vidéos qui affirment la supériorité d'un groupe afin de justifier la discrimination, la ségrégation ou l'exclusion basées sur des critères comme l'âge, le genre, la race, la caste, la religion, l'orientation sexuelle", souligne un article publié sur le blog de la filiale de Google. Comme d'autres réseaux adorés des jeunes, dont notamment Facebook et Twitter, YouTube est souvent critiqué pour ne pas supprimer assez rapidement des des contenus prônant la haine, la violence ou colportant des théories du complot, dont l'audience a explosé grâce à l'avènement des réseaux sociaux. Désormais, le site compte bien se montrer plus efficace que jamais en la matière.

Crédit : youtube