Marketing

4 idées reçues à oublier sur les Millennials

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
4 idées reçues à oublier sur les Millennials

Vous pensiez tout connaître des Millennials ? Pas si sûr... Aujourd'hui, on fait le point sur 4 clichés qui continuent de peser sur cette jeune génération et sur la réalité associée.

Au quotidien, la rédaction d'Air of melty vous aide à mieux cerner la jeune génération et toutes ses spécificités. À ce sujet, l'un des éléments essentiels à garder en tête est le fait que cette jeune génération se divise en plusieurs catégories : il y a les Millennials, alias les 25-40 ans d'un côté, et la Génération Z, alias les 15-25 ans, de l'autre. Et à ces catégories, qui se divisent sur plusieurs points, s'ajoutent également des sous-divisions, avec les Zillennials et les Geriatric Millennials notamment. Et au sein de ces groupes, bien des différences existent également. Pas facile donc de s'y retrouver ! Aujourd'hui, c'est une nouvelle étude menée par Allianz Partners qui nous aide à mieux comprendre ce qui caractérise réellement les Millennials en cherchant à détruire 4 idées reçues qui touchent cette cible. La première idée reçue, c'est que les Millennials "constituent un groupe homogène". En réalité, comme on vient de vous le dire, les Millennials "constituent une génération aux profils incroyablement variés, qui nécessite une approche et un marketing nuancés". Cela vaut notamment pour les Millennials avec enfant contre les Millennials sans enfants. La priorité des premiers est de "planifier leur avenir et celui de leur famille (finance, santé, éducation...)" tandis que la motivation majeure des seconds est de se concentrer sur leur avenir professionnel à court terme et leur évolution personnelle. Dans ce contexte, les jeunes se distinguent sur tous les points, de la mobilité à l'habitat en passant par la santé et le bien-être. Aux marques donc d'en avoir conscience.

4 idées reçues à oublier sur les Millennials
Crédit : Getty

Le deuxième point mis en lumière par Allianz Partners, c'est le fait que les Millennials, au lieu de "construire l'avenir avec optimisme" comme on pourrait le penser, sont réalistes et se préoccupent de leur santé et de leur bien-être. "Les Millennials ont subi deux crises mondiales (le krach financier de 2008 et la pandémie de Covid-19) en un peu plus d'une décennie et son préoccupés par leur santé et leur bien-être physique comme mental". Ainsi, 63% des jeunes sondés veulent jouer un rôle plus actif dans la prise en charge de leur santé et de leur bien-être. La troisième idée reçue à balayer au plus vite concerne le fait que les Millennials sont censément une génération en constante effervescence et en évolution permanente. En réalité, ces jeunes adoptent un mode de vie plutôt conformiste. Ils recherchent un mode de vie stable et se montrent extrêmement fidèles aux marques, "surtout si une marque fait une promesse claire et la tient, en fournissant des biens et des services adaptés à leurs besoins". Enfin, Allianz Partners rejette l'idée selon laquelle les Millennials ont des revendications et sont égocentriques. En réalité, ces jeunes "constituent la génération la plus engagée et la plus active en faveur de véritables changements sociétaux et environnementaux". Concrètement, 68% des Millennials avec une famille sont plus sensibles à l'impact environnemental de leurs voyages, contre 50% des Millennials sans enfants.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Qu'est-ce qui caractérise les "Geriatric Millennials" en 2021 ?
À lire aussi
FlipNpik, “Les Millennials vont devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux” (EXCLU)
À lire aussi
Zillennials, Geriatric Millennials, quelles sont les sous-catégories de jeunes à connaître ?
À lire aussi
Les Millennials, plus optimistes que les Z au sujet des valeurs des marques
À lire aussi
6 Millennials sur 10 mécontents de leurs échanges avec les marques ?
Encore plus de contenus
4 idées reçues à oublier sur les Millennials
Pixel de tracking